17 février : nous rappeler notre identité17 février : nous rappeler notre identité
17 Février 2017 -


P. Paolo Archiati, OMI, Vicaire Général

Chaque année, en février, nous célébrons l'approbation de nos Constitutions et Règles par le Pape Léon XII, en 1826. Pendant l'année jubilaire de notre fondation, nous avons, à diverses reprises, fait référence à une autre Règle qui est mentionnée dans la fameuse "Demande d'autorisation adressée à Messieurs les Vicaires Généraux d'Aix”, écrite par Eugène, le 25 janvier 1816.

Dans cette lettre que nous pouvons considérer comme notre texte 'constitutif’, Eugène et ses premiers compagnons demandent aux Vicaires généraux d'Aix "l'autorisation de se réunir à Aix dans l'ancienne maison des Carmélites, dont l'un d'eux a fait l'acquisition, pour y vivre en communauté sous une règle dont ils vont vous exposer les points principaux.”

Immédiatement après ces mots, Eugène souligne les deux fins principales de la Société qui va commencer. Deux fins, deux objectifs que nous ne devrions jamais séparer, ce sont ces buts que la Règle vise à permettre aux membres de la Société d’atteindre. A quelques moments de notre histoire, et même aujourd'hui, nous risquons d'oublier le second de ces buts principaux. Nous sommes une Congrégation missionnaire, comme il est magnifiquement indiqué dans la Constitution 5. La Mission est certainement l'un des objectifs de notre famille religieuse, exprimé par saint Eugène en ces termes: " travailler au salut du prochain en s'employant au ministère de la prédication.”

Mais notre Société a deux buts principaux, non pas seulement un, et je pense que ces deux buts vont tous deux ensemble dans notre vie et dans notre mission. C'est pourquoi le texte continue: " elle a encore principalement en vue de fournir à ses membres le moyen de pratiquer les vertus religieuses pour lesquelles ils ont un si grand attrait...” Si les premiers missionnaires n'avaient pas trouvé dans cette Société la possibilité de vivre ces "vertus de religion”, ils seraient allés vers n’importe quel Ordre religieux.

C'est pourquoi Eugène est tellement explicite: "S'ils ont préféré former une communauté régulière de Missionnaires, c'est pour tâcher de se rendre utiles au diocèse en même temps qu'ils travailleront à l'oeuvre de leur propre sanctification, conformément à leur vocation.

Notre Règle dont nous célébrons l'approbation le 17 février, chaque année, est au service de ces deux finalités. La Préface des Constitutions et Règles est également très claire sur ce point, quand elle dit qu'en les pratiquant elles procureront à ces prêtres "les avantages qu'ils se proposent de retirer pour leur propre sanctification et pour le salut des âmes”.

Le dernier n° de nos Constitutions et Règles (C 168), mais certainement pas le moindre, nous rappelle que, par son oblation, chaque Oblat "... assume la responsabilité du patrimoine commun de la Congrégation, exprimé dans les Constitutions et Règles et notre tradition de famille”. Nous sommes exhortés à nous laisser guider par nos Constitutions et Règles dans une "fidélité créative” à l'héritage que saint Eugène, notre Fondateur et Père, nous a laissé.

Le Pape François, quand il a rencontré les membres du 36e Chapitre général, le 7 octobre de l'an dernier, a fait référence à nos Règles, de manière plus spirituelle, il est vrai, Entre autres choses, il a dit : "Suivant l'exemple du Fondateur, puisse la charité parmi vous être votre première règle de vie, et le présupposé de toute action apostolique; et puisse le zèle pour le salut des âmes être une conséquence naturelle de cette charité fraternelle.”

Cette exhortation lie ensemble le début et la fin de la vie d'Eugène, sa Règle et son Testament, sa première et dernière volonté. Notre première "règle de vie” est la charité parmi nous. Ceci est également le présupposé de toute action apostolique. Ces paroles du Pape nous aident à ne pas oublier que notre famille religieuse a deux buts principaux que nous devons toujours tenir unis, parce qu'ils sont strictement interconnectés et interdépendants. De notre désir et de notre effort à tendre vers la sainteté découlent l'efficacité de notre vie missionnaire, des défis de notre mission, rencontrés et vécus par notre zèle missionnaire, découlent notre sainteté en devenir, un don pour Dieu, pour nos frères à l'intérieur de la communauté à laquelle nous appartenons, et pour le peuple au service duquel nous sommes.


commentaires

Il n´y a aucun commentaire
   

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter