Ils ont reconnu la Croix oblateIls ont reconnu la Croix oblate
3 Mars 2017 - Afrique Du Sud – Province du Nord

Extraits d'un courriel du 16 février dans lequel le P. Ronald CAIRNS, Provincial de la Province du Nord d'Afrique du Sud, écrit au P. Louis LOUGEN, Supérieur général.

La nuit dernière, après une magnifique célébration oblate à Germiston, où j'ai installé le P. Rodney GEORGE comme Maître des Novices et que j'ai reçu nos douze novices, sur mon chemin de retour, alors que je remerciais Dieu et que je priais le chapelet, on m'a volé ma voiture, dans une banlieue appelée Kew. Comme je stoppais aux feux, vers 19 h 30, j'ai vu soudain un jeune homme, face à la voiture, son fusil visant ma tête et tout de suite après, un autre jeune homme, lui aussi avec un fusil pointé sur moi, par la porte du chauffeur... Le type m'a sorti de la voiture et les deux se sont précipités dans la voiture et ont filé...

Les voitures qui me suivaient, et celles de l'autre côté de la route ne se sont pas arrêtées, même pas pour m'aider. Mais soudain, deux jeunes gens qui avaient trop bu ou qui étaient drogués, se sont précipités vers moi et m'ont dit: " Mais c'est mon curé, mon merveilleux curé, et vous êtes un Oblat!” De fait l'un des deux a été autrefois mon enfant de chœur, il habite maintenant à Soweto et connaît le P. ZWELI. Il a ainsi reconnu l'habit Oblat. J'étais surpris.

Ces deux types (des revendeurs de drogue) m'ont amené chez eux, après une bonne longue marche. Il s'y trouvait des gens ivres ou drogués. Ils m'ont donné de l'eau sucrée et m'ont demandé de les bénir et de prier pour eux, et ils se sont débrouillés pour qu'un voisin me ramène chez moi en voiture. C'est étonnant comment Dieu agit ! En attendant que le voisin arrive avec la voiture, j'ai pu parler avec eux et je les ai suppliés de changer de vie, et ils m'ont promis de venir à la messe, dimanche prochain...

La nouvelle s'est répandue semble-t-il comme une traînée de poudre... si bien qu'à mon retour à la maison, deux prêtres et beaucoup de monde m'attendaient, pleins de préoccupations.


Crédit photo: www.alexnews.co.za (2013)

Ils m'ont alors amené au poste de police et pendant des heures, j'ai dû écrire deux déclarations car il y avait une lutte de pouvoir entre deux capitaines. Mais la police m'a aidé, ils étaient polis et se sont montrés soucieux de mon cas. Ensuite, un détective en habit civil m'a vu et m'a dit: "Vous êtes un Oblat.” Il a reconnu le costume et m'a dit qu'il avait grandi avec les Oblats à Soweto. Alors les choses sont allées très vite, mais tout cela m'avait pris des heures.

Je ne sais pas pourquoi le Seigneur et Notre-Dame ont permis que la voiture ait été enlevée. Mais je l'offre en réparation. Par la consécration à Notre-Dame, dont je priais le chapelet et grâce à la protection de mon ange gardien et de saint Eugène, le Seigneur m'a protégé. Normalement ce genre de types vous abattent ou vous palpent le corps, mais ils ne m'ont pas palpé, ni pris ma sacoche avec les documents, ni non plus volé ma Croix oblate, pour la fondre et vendre le métal pour de la drogue. Ils n'ont pas tiré ni ne m'ont fait du mal... Et me voilà sain et sauf; le Seigneur m'a envoyé du secours et je n'ai pas eu de pannes, je suis vivant et pas blessé.... Je remercie Dieu et Notre-Dame d'être sain et sauf, et même si je suis épuisé, je ne suis pas traumatisé, je ressent une paix intérieure profonde et suis plein de gratitude.


commentaires

Il n´y a aucun commentaire
   

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter