Frère Giuseppe D’Orazio, OMI : 1920-2017Frère Giuseppe D’Orazio, OMI : 1920-2017
19 Mai 2017 - Maison Generale


En 2010, Frère Giuseppe D’ORAZIO disait qu’il espérait mourir pendant le Chapitre général: «Ainsi, il y aurait beaucoup d’Oblats à mon enterrement !» Il avait déjà célébré l’anniversaire de ses 90 ans, le 24 février de la même année, et il se faisait de plus en plus fragile. Mais il ne fut pas exaucé cette année-là… et pas non plus durant le dernier Chapitre, en 2016. Il aura dû attendre le 17 mai 2017, pour son voyage vers la maison du Père, pendant le mois dédié à sa chère Madone, la Mère de Jésus, et quelques jours seulement avant la fête du Fondateur dont il était aussi grand dévot. Quelle rencontre cela aura été au ciel !


C’est dans une atmosphère de guerre qu’il a fait ses premiers vœux en Italie, en 1941, et c’est en 1947 qu’il arrive à la communauté de la maison générale, appelé à Rome par le P. Léo DESCHÂTELETS. Il y aura passé 70 ans au service de toute la Congrégation.


Il n’y a probablement aucun autre Oblat au monde qui ait laissé tant de traces de lui-même, dans un si vaste rayon… Ces traces sont ses empreintes digitales que pendant des décennies il a laissées sur le courrier qui partait de la maison générale. En effet, deux fois par jour, il ramassait le courrier qu’il pesait et qu’il affranchissait avec les magnifiques timbres du Vatican, avant de les apporter au Bureau de poste du Vatican. Et ainsi ses traces sont parties dans le vaste monde, avec les premières obédiences, les nominations de supérieurs majeurs, et les cartes postales d’amis aux amis. Souvent il ajoutait, au dos de l’enveloppe, un message de son cru, pour le destinataire.

Il n’était jamais impressionné par les nombreux visiteurs qui arrivaient à la maison générale, et, qu’ils comprennent ou non l’italien, il avait pour tous, un mot gentil qui les mettait à l’aise.


Il aimait Rome; tant que sa santé l’aura permis, en allant au bureau de poste, il s’arrêtait dans ses églises ou sanctuaires préférés, il y mettait un cierge ou priait pour une intention particulière. Il assistait à différents moments de différentes messes en différentes églises. Il aimait la sainte Vierge et saint Eugène, cela était bien connu. Dans la chapelle de la maison générale, il prenait soin qu’il y ait toujours une bougie ou des fleurs pour Marie et le Fondateur. Il avait toujours une pièce pour les mendiants, et parfois, après avoir mis son obole dans le chapeau ou le gobelet, il était connu pour se faire de la monnaie auprès d’eux.


Le 18 mai, la messe des funérailles du Frère Giuseppe a été célébrée à la chapelle de la maison générale, présidée par le Supérieur général, le P. Louis LOUGEN, qui y a prononcé l’homélie. Même s’il n’a pas eu tout un Chapitre général à son enterrement, la chapelle était néanmoins pleine d’Oblats Pères, Frères et scolastiques pour la prière de ses adieux. Le 19 mai, ses restes ont été déposés à la crypte des Oblats au Campo Verano, le cimetière de Rome


commentaires

Il n´y a aucun commentaire
   

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter