Saint Eugène, le pain de Saint Antoine et Notre-Dame de FatimaSaint Eugène, le pain de Saint Antoine et Notre-Dame de Fatima
10 Juillet 2017 - Ukraine

Le Frère Sebastian JANKOWSKI a passé 4 ans à prendre soin des sans-abri et des abandonnés à Kiev. Deux fois par semaine, il accompagne son équipe de bénévoles dans les rues de la ville pour distribuer de la nourriture chaude, des médicaments, des vêtements et des articles pour l’hygiène, à des points stratégiques de la ville. Il lit aussi avec eux l’évangile du jour et leur donne une courte catéchèse. Pas moins de 200 personnes bénéficient chaque fois de ce travail. Le 13 juin 2017, au lieu d’y aller, il les a emmenés dans un endroit très spécial pour une expérience différente. 

Dans notre Eglise catholique romaine, l’année 2017 a été proclamée l’«Année de la Vierge de Fatima» en l’honneur du centenaire de ses apparitions. En 1917, dans ce petit village portugais, la Vierge avait demandé des prières pour la conversion de la Russie afin que ses erreurs ne se propagent pas: quelques mois plus tard, la révolution marxiste commençait. A cette époque, l’Ukraine était sous l’Empire russe, puis sous le régime soviétique, de sorte que les gens en Ukraine considèrent avec reconnaissance que la liberté religieuse dont nous jouissons aujourd’hui est due à la prière de milliers de personnes au cours de ces 100 années.

Le message de Fatima n’a pas perdu d’ampleur avec les années. En Ukraine, nous continuons à souffrir à cause des «erreurs» propagées par cette Russie marxiste. Beaucoup de problèmes sociaux d’aujourd’hui sont hérités des erreurs d’hier. C’est pourquoi le peuple d’Ukraine vit avec émotion et dévotion cette année du centenaire.


Des sermons, des neuvaines, des retraites, des pèlerinages liés à la Vierge de Fatima sont organisés dans tous les diocèses et toutes les paroisses… Paraphrasant le sermon de saint Eugène à l’église de la Madeleine, on peut dire: « Est-ce qu’il y aura, à Kiev, quelque chose pour vous, les pauvres de Jésus-Christ?» Bien sûr, notre frère intrépide, Sebastian Jankowski«ange gardien du pauvre», comme l’appelait Mgr Claudio Gugerotti, le nonce apostolique en Ukraine, n’est pas resté sans rien faire; il a organisé pour les pauvres de Kiev un «pèlerinage spécial à Fatima».

Deux bus entiers, pour environ 130 personnes, dont quelques volontaires de Caritas-Spes, sont allés à la Maison Centrale de la délégation ukrainienne des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée à Obukhiv, à environ 30 km au sud de Kiev. L’endroit choisi est très significatif. Il faut mentionner que chaque année, du 13 mai au 13 octobre, cette paroisse oblate organise une procession le 13 de chaque mois en l’honneur de la Vierge de Fatima. Et dans cette mission, le Père Artur STRONCZEWSKI, le pasteur de la paroisse, organise chaque semaine la préparation des aliments répartis entre les sans-abris et les personnes nécessiteuses de Kiev. En tant que cuisinier, le père Artur est bien connu parmi les gens pour la préparation de la nourriture, non seulement pour remplir l’estomac, comme le font d’autres organisations, mais aussi pour ravir le palais. Nous sommes tous des enfants de Dieu et cela devrait être évident dans la nourriture que nous offrons aux autres.


Dès leur arrivé à Obukhiv, les tables de repas les attendaient avec un délicieux apéritif. Après s’être reposés, ils ont entamé la partie la plus spirituelle du programme, le but principal de l’activité de la journée. Peut-être mus par une grande statue de saint Eugène, qui domine la façade principale de l’église paroissiale d’Obukhiv, nos frères venus de Kiev ont continué à poser des questions sur la congrégation, notre Fondateur, notre histoire. Il me fallait alors improviser une conversation sur la vie de saint Eugène et notre charisme. Pour moi, c’était un plaisir de m’appuyer sur la vie de saint Eugène pour prêcher aux pauvres. En considérant sa vie, je pouvais répéter par cœur quelques fragments du sermon de La Madeleine. En tant qu’Oblat, c’était une joie pour moi, de leur rappeler la dignité qu’ils ont tous en tant qu’enfants de Dieu: «Il y a en vous une âme immortelle, créée à l’image de Dieu… Chrétiens, reconnaissez votre dignité!», disait saint Eugène, et je pouvais paraphraser ses paroles pour un auditoire pas très différent. Il me semblait que, face à tant de personnes abandonnées, réunies dans la paroisse des Oblats, grâce au bon travail de notre frère Sebastian, et avec l’aide de la Communauté Oblate d’Obukhiv, Eugène, de l’endroit où il est au paradis, était très satisfait de nous.


Après cette conversation improvisée, le père Sergei PANCHENKO a donné une conférence sur la Vierge Marie. A l'aide d'une présentation PowerPoint, avec des photos de Saint-Maximilien Maria Kolbe, Vierge de Fatima et de saint Jean-Paul II, il les invita à faire confiance à la Vierge Marie et à lui confier tous leurs espoirs et leurs problèmes.

Lorsque la partie spirituelle a pris fin, nous nous sommes encore souvenus de notre corps, les encourageant avec un délicieux déjeuner préparé par le célèbre P. Artur et son équipe de cuisine d'Obukhiv. Le rire et même les jeux de cette journée passée ensemble sont d'autant plus palpables quand ils sont accompagnés d’un dessert de gâteaux et de cookies. Après cela, nous avons terminé la journée avec un film sur la Vierge de Fatima, pour nous concentrer sur le mystère qui nous a amenés en pèlerinage.


En parlant avec le frère Sebastian, nous avons réalisé un détail que nous avions oublié jusqu'alors : c'était le 13 juin. La date a été choisie pour commémorer les apparitions de la Vierge, mais nous avions oublié que c'était aussi la fête de saint Antoine de Padoue, célèbre pour son pain des pauvres. Et les miracles ne manquaient certainement pas pour marquer cet événement. Il n'y avait pas d'argent pour payer les bus, et tout à coup, quelques jours avant le pèlerinage qui avait déjà été annoncé et promis au peuple de Kiev, un donateur est arrivé en demandant : "Frère Sebastian, de quoi avez-vous besoin? » Le frère Sebastian était étonné quand, en disant au donateur la grosse somme d'argent nécessaire pour le pèlerinage, il s’entendit répondre: « Comptez-le ; et ne vous inquiétez pas», lui répondit-il après lui avoir donné l’argent. Saint-Antoine et saint Eugène ont fait leur part pour amener ces pauvres gens aux pieds de la Vierge, tellement aimés par l’un et par l’autre. (Fr. Diego SÁEZ MARTÍN, Délégation d'Ukraine).


commentaires

Il n´y a aucun commentaire
   

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter